D’aucuns vous diraient que je suis né sous de Gaulle. Mon antimilitarisme viscéral, me porte à penser, que l’étoile sous laquelle je suis né ne  brille pas au fronton d’un quelconque militaire, tout général soit-il.
  Et puis je fais beaucoup plus jeune !
Et si j’ai babillé sous Pompidou, je n’avais pas mérité Giscard.
Peu amusé par l’ablation des ailes de mouches, j’occupais mon enfance à plumer quelques anges, pour jouer aux Indiens (même que c’était moi le chef !).
C’est à l’âge de onze ans, qu’avec le surplus de plumes, je commençais à écrire des poèmes à l’eau de rose.
De fil en épines, les années, qui ne savent faire que ça, passèrent, ponctuées par le plaisir des mots griffonnés.
La découverte de Renaud et de Hubert-Félix Thiéfaine, m’avait entre temps donné le goût à la chanson qui dit quelque chose.
Pierre Desproges faisant le reste.
Goût conforté plus tard par la découverte encore, de Brel, Brassens, Barbara, puis d’Allain Leprest, Romain Didier, Bernard Dimey, et de tant d’autres encore, passés et à venir...

Mots griffonnés avec toujours une petite mélodie dans la tête, devenant textes en quête de leurs notes, de leurs voix.

Les notes et la voix du groupe Ramsès, croisé un soir de 1998 à Belle-île, et qui de Dernière danse, fera ma première chanson. Chanson gravée en 2000 sur l’album Genoux à terre.

Rencontre encore en 2001 de Pascal Garry, frère de notes et de mots, qui sait si bien donner vie à mes textes. Complicité de laquelle naîtront les chansons Nocturne urbain,  La vieille dame en bleu, Chocolat d’or, L’improbable chance, La frime, Funambule, sur l’album Vents de terre en 2003.
Elaboration en parallèle de chansons pour enfants.

Entre désert et bitume, écriture pour Dikès, Après la pluie, Mille Chemins .

Par la magie d’une bouteille à la mer des petites annonces de la SACEM, collaboration entre jazz et chanson, avec Claire Taïb et son pianiste compositeur, Giovanni Mirabassi, J’étais une princesse°,  A un frère°, Domaine de la solitude°, Ne t’en va pas déjà°, Ton meilleur souvenir°.   (° Editions NW8 music )

De verre en vers, écriture pour Entre 2 caisses, Ton verre est vide, sur l’album Ca, c’est fait! en 2005.

Au hasard des routes, reprise de Mille chemins (Dikès) par Mon côté punk, enregistré sur leur premier album en 2005.

Elaboration d’un répertoire à destination des scolaires avec Cyril Lohbrunner, créateur et pédagogue musical: Clandestins, publié dans l’ouvrage Muzziko 3ème Editions Van De Velde 2007, puis Où vont les feuilles mortes? et Au fond de la classe, publiés dans l’ouvrage pédagogique Danse, Ecoute et Chante ! Vol. 15 2008.

Sortie de Après la pluie, sur l’album D’jolo de Dikès en février 2009.

Au fil de l’eau, poursuite de la collaboration avec Cyril Lohbrunner, pour le spectacle, Echos ligériens. Sept textes autour du thème de la mer, des marins et des mariniers, créé par les chorales des collèges Nivernais, en mai 2009.

Hasard des rencontres myspaciennes et vent d’Est bien inspiré en 2009, avec Roberdam pour Faudrait-il donc, nouvelle chanson à suivre.

Douze textes jeune public pour l’album de Tomasz, Savez-vous ce que l’on raconte? 2009.

Nouvel entrecroisement de chemins myspaciens avec Laetikèt pour Ce qu’il en coûte etValse hésitation, 2 titres sur l’album Pipoland  2010.

Publication du texte Le vent, extrait de l’album Savez-vous ce que l’on raconte? de Tomasz, en postface du livre Elément II: L’Air - Anthologie dirigée par Magali Duez 2010.

Quelques enfantillages plus loin, chansons avec Roger CactusTic tac et Les gros mots, sur l’abum Bazarazik 2010.

Double envol pour Faudrait-il doncpar la voix de Roberdam sur son album et sur la BO du film de Frédéric Arnould,  Je voudrais être star (polar musical). Film et CD 2010.

Reprise de Ton verre est vide, par L'Epoir Williams sur l'album Les rongeurs 2010.

Chanson transatlantique avec D’Gé, voisin de Saint-Pierre et Miquelon, pour Taches d’encre et bouts de feuilles. Chanson reprise par Steve Normandin et son accordéon voyageur au départ du Québec.

Autre rencontre myspacienne avec Les nanas fêlées pour le titre de circonstance, Les amis de Tom, dans leur nouveau spectacle 2012.

Complicité de plume et de cordes toujours, avec Pascal Garry, pour Vibrato, chanson sur mesure créée par Francesca Solleville, fin  2012.

Poursuite de la collaboration enfantine avec Roger Cactus, pour son spectacle et CD Vents de folie 2013, avec Le souriceau et l'éléphante.

Mots partagés avec le groupe Fonetik pour les titres, Au bout du Monde, J'aurais voulu que l'on m'apprenne, Voyageur de papier et Le vieux miroir, sur l'album Voyageur de papier 2013.

Petit voyage au volant de Traction 1939, sur l'album Live d' Ivan & Les Chiktips 2013.

Petite nage à contre-courant dans l'univers d'Arthur Jamin, avec Mémoires d'une sardine sur son album La ballade du garçon brouillon 2014.

Une voix, des mots, du jazz, pour Que le temps que l’on perd, mis en musique et interprété par Laurence Saltiel, sur l'album Portraits de famille 2014.

Enregistrement de Tu seras un homme par Madjid Ziouane sur son album La grande lessive 2015.

Ecriture du titre Les passants pour le nouveau spectacle jeune public Caisse qui s' passe, de Roger Cactus 2015.

Retour du Vieux Bernard sur ses terres natales,  par les notes et la voix d'Anicet Seurre avec Les voix de Dimey, en tournée dans les médiathèques de Haute-Marne 2015...

Nouvel envol de Taches d'encre et bouts de feuilles sur l'album Face à face de D'Gé 2015.

Parution des titres Les passants et Plic, plac, ploc sur l'album pour enfants,Caisse qui s' passe, de Roger Cactus 2016.

Sortie du titre Ne t'en va pas déjà sur l'album Chansons pour demain de Claire Taïb & Giovanni Mirabassi 2016.

Parution du titre Un monsieur sur l'album Bientôt le jour de Laetikèt  2017.

 

 

 Plume aux vents, contacts avec d’autres artistes, d’autres inspirations...

 

 Philippe Thivet

Retrouvez ma bibliothèque sur :

Mon profil sur Babelio.com


 

Logo site.jpg

 Tous droits réservés - Textes déposés à la
Sacem

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×