Sous mes plumes

Sous mes plumes noires
Allez donc savoir
Quel oiseau s’apprête
Quelle chatt’ le guette

Tirez pile ou face
L’ingénue oie blanche
Ou bien le rapace
Enserrant la branche

A ma chair de poule
Intimes s’enroulent
Le gel et la braise
Des douch’s écossaises

Sous mes plumes tendres
Venez donc me prendre
Au jeu licencieux
Qu’initient mes yeux

Appétit d’oiselle
Au menu je louche
Sur le carousel
Des amuse-bouches

Quelle langue ardente
Restera pendante
Lisant sur mes lèvres
Le feu de ma fièvre?  

Sous mes plumes douces
Cette envie me pousse
A vouloir en jouir
En frottant nos cuirs

Oiselle de proie
Clouez-moi le bec
Approchez vos doigts
Et le reste avec

Mes talons aiguilles
Tissant la résille
Me font dans leur toile
Bien plus nue qu’à poil

Sous mon poids de plumes
Ainsi se consume
De brûlants fantasmes
Abreuvant mes spasmes

Qui s’y frott’, s’y frotte
Au chaud de la couette
Mon corps de linotte
Vient perdre la tête

Au bouton de rose
De ma fleur éclose
Sachez me cueillir
Au creux d’un soupir

Sous mes plumes noires
Allez donc savoir…

Philippe Thivet
(06/02/2017)

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×