Les temps sont…

(D’après Les temps difficiles de Léo Ferré)

La vie du rail est dans l’impasse
Y a plus qu’ le TGV qui passe
Quand y s’arrêt’ c’est pas pour nous
C’est qu’ Montparnasse est sur les g’noux
Le temps il faut qu’ ça file
Ma voix Ferré fait ce qu’ell’ peut
A regarder passer les bœufs
Pour l’anarchie et pour l’amour
Repassez donc un autre jour
Les temps sont bien futiles

On fabrique sur TF1
Encor’ des sabots à la main
Vraiment pas de quoi s’extasier
‘Font bien l’ JT avec leurs pieds
Les temps sont téléphiles
Si la culture est un combat
On a la paix chez Hanouna
Si on veut s’informer quand même
On peut zapper sur BFM
Les temps sont volubiles

On prend soin de notre santé
A grands coups de publicité
Ach’tez du sucre, ach’tez du gras
Mais surtout ne les mangez pas
Les temps me désopilent
Les pesticides ont l’ goût d’ patate
Il y a de l’eau dans nos nitrates
Tu peux même envoyer ton fils
A la tétée chez Lactalis
Les temps sont mercantiles

Pour avoir le sens des valeurs
Va voir le prix d’un footballeur
Donn’ leur du Mc Do et des jeux
Tu en feras un peuple heureux
Les temps sont infantiles
M.-Antoinette avait raison
Les Français sont bien assez cons
Pour pas qu’ils mett’nt les pieds dans l’ plat
Qu’on les gave de Nutella
Les temps sont plus tranquilles

‘Paraît que le client est roi
On a pas précisé de quoi
On lui demande son avis
Pour mieux regonfler son crédit
Les temps sont très fertiles
Quant à Johnny pour l’héritage
Je suis d’accord pour le partage
Maintenant qu’il est décédé
Que Laura garde les CD
Les temps aux audiophiles

Si la République est en marche
Déjà les patrons se l’arrachent
Le CAC 40 est au plus haut
Depuis qu’ j’ai perdu mon boulot
Les temps sont bien étranges
Jupiter finit sa croissance
Tout en allant sauver la France
A tant réformer à la ronde
Il pourrait bien sauver le monde
Les temps sont aux challenges

L’Amérique à la gueul’ de bois
Un beauf haineux y fait sa loi
Si l’oncle Sam est au volant
Autant rentrer en cerf-volant
Les cons sont éligibles
Le monde est à feu et à sang
Et Dassault est compatissant
Le commerce est un moindre mal
Il faut bien vendre les Rafale
Tant pis si t’es la cible

On rebaptis’ les réfugiés
Pour pas trop culpabiliser
Quand de Calais à La Chapelle
On les reçoit à coups de pelle
Les temps sont bien hostiles
Le SDF est tire au flanc
‘Manqu’rait plus qu’il nous squatt’ nos bancs
On en a fait des œuvres d’art
Pour plus qu’il y fass’ son plumard
Les temps sont à l’utile

Si l’EPR est une passoire
On ira voir briller le soir
La belle industrie de l’atome
Que l’on va léguer à nos mômes
Les temps sont dits fissiles
Que l’on soutienne à pleins poumons
La belle idée du tout camion
Il faut bien vendre nos diesels
Avant qu’Hulot ne s’en démêle
Les temps sont versatiles

Y a Ségolène qui nous défrise
A vouloir sauver la banquise
Tant qu’y a d’ l’essence pour nos bagnoles
Pas d’ quoi chanter la Carmagnole
Aux temps automobiles
Soyez de gros consommateurs
La croissance est notre moteur
A explosion  bien entendu
La peau de l’ours est bien vendue
Les temps sont zoophiles

T’as mille amis sur Internet
Mais tu dois dir’ pour être honnête
Que t’en connais pas la queue d’un
Et pour l’amour t’as plus qu’ ta main
Les temps sont au tactile
T’as le QI d’un p’tit oiseau
Quand tu tweetes sur les réseaux
Et ton ramage se rapporte
A la fiente que tu transportes
Les temps sont scatophiles

On peut savoir le temps qu’il fait
Sans même entrouvrir ses volets
Un algorithme pour cerveau
Pour t’apprendre le caniveau
Les temps sont aux serviles
Te voir collé à ton écran
Ton poisson roug’ trouv’ ça marrant
Mais sors un peu de ton bocal
Mêm’ les GAFA te trouvent pâle
Les temps sont très fébriles

A la radio on nous en sert
De la bouillie à plein’s soupières
La variété est vraiment triste
Assassinée à coups playlists
Les temps sont bien stériles
M Pokora reprend Cloclo
EDF n’a pas fait l’ boulot
La poèsie est à la rue
Mais le peuple n’y descend plus
On livre à domicile

La variété est vraiment triste
Assassinée à coups playlists
La poèsie est à la rue
Mais le peuple n’y descend plus
On livre à domicile
Avec l’ temps, va tout s’en va
Sauf la conn’rie qui reste là
On garde tes chansons Léo
Pour mieux fair’ face à ce fléau
Les temps sont difficiles

Philippe Thivet
(23/02/2018)
Musique : Léo Ferré

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×