Voici déjà l’automne

Une touche de rouille
Au front des châtaigniers
Comme un vent qui chatouille
Nos souvenirs d'été
Une pluie de marrons
Dans les allées du parc
Comme un air de saison
Qui chercherait ses marques

Que l'été s'en étonne
Que patiente l'hiver
Voici déjà l'automne
Le soleil a beau faire
Que l'été s'en étonne
Que patiente l'hiver

A peine un peu de gris
Au grand feu des couleurs
Comme pour dire aussi
L'hiver aura son heure
Des senteurs de sous-bois
En plein cœur de nos villes
Comme un je-ne-sais-quoi
De tempête tranquille

Que l'été s'en étonne
Que patiente l'hiver
Voici déjà l'automne
Le soleil a beau faire
Que l'été s'en étonne
Que patiente l'hiver

Encore un peu de vert
Sous le pinceau du vent
Comme un dernier repère
Souvenir du printemps
Un tourbillon de feuilles
Soulevé par nos pas
Comme un fruit que l'on cueille
A la barbe du froid

Que l'été s'en étonne
Que patiente l'hiver
Voici déjà l'automne
Le soleil a beau faire
Que l'été s'en étonne
Que patiente l'hiver

Philippe Thivet
(16/09/2009)

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site