Aliocha

On dit qu'il dort à poings fermés
Ou rêve-t-il à livre ouvert
Qui pourrait bien nous l'affirmer ?
Le petit homme est un mystère

Derrière ses paupières closes
Que pourrait-on savoir de plus
Y verrait-on la vie en rose
Ou l'ombre de ces poupées russes
Improvisant des entrechats ?
Dans les rêves d'Aliocha
Dans les rêves d'Aliocha

On dit, que c'est un doux prénom
Une caresse à nos oreilles
Qui peut en dire les raisons
Au souffle chaud de ses voyelles ?

Sent-il passer sur son visage
L'effleurement de ce pinceau
Calligraphiant de doux présages
En lettres d'or sur son berceau
Ou de la fée qui s'y pencha ?
Dans les rêves d'Aliocha
Dans les rêves d'Aliocha

On dit, ne faites pas de bruit
Laissez rêver l'enfant qui dort
Qui peut savoir où il s'enfuit
Vers quelle histroir' d'île au trésor ?

Derrière ses paupièr's étanches
Serait-ce un oiseau qui gazouille
Là-haut sur la plus haute branche
Ou le frisson de ces chatouilles
Que font les moustaches d'un chat ?
Dans les rêves d'Aliocha
Dans les rêves d'Aliocha

On parle souvent sans savoir
On croit savoir ce qu'on devine
L'enfant peut bien nous en fair' voir
Bien plus que ce qu'on imagine

Derrière ses paupières closes
Un petit monde est en éveil
Y comprendrait-on quelque chose
Avec nos yeux pleins de sommeil ?
Moi je donne ma langue au chat
Pour les rêves d'Aliocha
Pour les rêves d'Aliocha

PhilippeThivet
(20/09/2011)

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×