Désapprendre

Désapprendre au corps
Les douces caresses
Désapprendre au cœur
Même la tendresse

Ne plus fair’ l’effort
De ce qui nous tient
Ne plus fuir l’ardeur
De nos feux éteints

Serait-ce cela
D’être encor’ debout
Sans vie, sans éclats
Fantômes de nous ?

Serait-ce cela
De ne plus attendre
Que cette main-là
Veuille bien se tendre ?

Désapprendre encore
La beauté du geste
Désapprendre au mieux
L’amour qu’il nous reste

Ne plus fair’ de tort
A nos solitudes
Ne plus fuir des yeux
Cette lassitude

Serait-ce autre chose
D’être moribond
De plaider nos causes
A coup d’ « à quoi bon »?

Serait-ce à ce prix
D’être auprès de toi
L’amour désappris
Sur le bout des doigts ?

Désapprendre au sexe
Ce qu’il en était
Désapprendre aux mots
Ce qu’ils en disaient

Plus de cœur Kleenex
Aux soirs de déroutes
Plus de grain de peau
Où frotter  nos doutes

La peau parlons-en
Qui ne dit plus rien
Qui vibrait pourtant
Au jeu de mes mains

Celle qu’on y laisse
Ne vaut pas grand-chose
Morte de paresse
Plus que d’overdose

Désapprendre tout
Du cœur et du corps
Apprendre surtout
Que je t’aime encore

Philippe Thivet
(22/07/2015)

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×