La mémoire de Samothrace



       Photographie: Félicien Michaut

Qui était l'ennemi ?
Qu'elle était la victoire
Dont on me fait ici
Gardienn' devant l'Histoire

Je ne me souviens plus
Ce dont je suis témoin
Les vices, les vertus
De ces combats lointains

Une brise marine
Dans les plis du tissu
En soufflant redessine
Mon galbe de statue

Si le passé prend corps
Il a perdu la tête
En plantant le décor
De ma beauté parfaite

Où donc avais-j' la tête
A l'heur' de la victoire ?
Tell' serait ma défaite
De perdre la mémoire
Où donc avais-j' la tête ?
Où se perd mon histoire ?

Qui a eu cette idée
Du rôle que j'endosse ?
Qui a su me trouver
Dans la pierr' de Paros ?

Je ne peux rien vous dire
Que ce que vous voyez
L'anonyme désir
Des mains qui m'ont sculptée

Athéna victorieuse
Me voilà baptisée
Supposition flatteuse
Mais si lourde à porter

Si mes bras de déesse
Pouvaient encor' le faire
Tenteraient-ils le geste
De vouloir s'en défaire ?

Où donc avais-j' la tête
A l'heur' de la victoire ?
Tell' serait ma défaite
De perdre la mémoire
Où donc avais-j' la tête ?
Où se perd mon histoire ?

Qui a trouvé ma trace
Dans la poussièr' du temps
Sur l'îl' de Samothrace
Balayée par le vent ?

A chaque découverte
J'attends de mes nouvelles
Au son des voix expertes
Qui m'ont donné des ailes

De la proue d'un navire
A ce grand escalier
Je rêvais d'avenir
Et je parle au passé

Ainsi les siècles passent
Moi je reste de marbre
Si loin de Samothrace
Où ma vie se hasarde

Où donc avais-j' la tête
A l'heur' de la victoire ?
Tell' serait ma défaite
De perdre la mémoire
Où donc avais-j' la tête ?
Où se perd mon histoire ?

Philippe Thivet
(16/03/2009)

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×