La main de Pablo

 L’horloge picador
Affûtant ses aiguilles
Pour nous cribler le corps
Et qui déjà vacille
Les « olé ! », les bravos
Qui là nous jouent perdants

 Et la main de Pablo
Courant contre le temps

 Les dernièr’s volontés
Que l’on repousse un peu
L’instant de vérité
Où l’on abat son jeu
Les projets à vau-l’eau
Les regrets l’emportant

 Et la main de Pablo
Courant contre le temps

 Quatre-vingt des poussières
Et tout encore à dire
Au rebours incendiaire
Qui nous dit d’en finir
De vendre au mieux nos peaux
D’en faire testament

 Et la main de Pablo
Courant contre le temps

 L’envie de fair’ grand cas
D’une humble réussite
De notre Guernica
Tenant sur un Post-it
De s’endormir au chaud
De nos lauriers tremblants

 Et la main de Pablo
Courant contre le temps

 Picasso de la gomme
Virtuoses du vent
Que faisons-nous en somme
De tout notre talent
Quand se dress’ le tableau
De nos renoncements

 Et la main de Pablo
Courant contre le temps

 Jusqu’à l’autoportrait
Là sur son lit de mort
Dissemblant trait pour trait
A l’artiste qui dort
La vie qui fait défaut
Et tant à fair’ pourtant

Et la main de Pablo
Courant contre le temps

 Et la main de Pablo
Qui marquera son temps

 Philippe Thivet
(27/10/2014)

 

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×