Gardez vos nostalgies

Gardez vos nostalgies
Vos souvenirs d’enfant
La sépia de vos vies
Vos histoires d’antan

Laissez à la poussière
Ces diamants, ces rubis
Et qui n’étaient hier
Que pépites d’ennui

Allez chercher ailleurs
Le gardien de musée
Des pincements au cœur
Des photos remisées

Ne serais-je assez vieux
Pour n’être plus que ça
Que le gardien gâteux
De tous vos souviens-moi

Gardez vos madeleines
Pour la littérature
Voyez, le passé traîne
Aussi quelques ratures

Tirez-en des leçons
Des devoirs de mémoire
Mais pas les sanglots longs
De vos vieux répertoires

Allez  chercher ailleurs
Un gardien de musée
Je ne suis pas preneur
Du passé ressassé

Je veux plaider l’oubli
Au procès du présent
Et gratter le vernis
Des « c’était mieux avant »

Gardez vos souvenirs
Pour les longs soirs d’hiver
Quand le froid vient cueillir
Quelques fruits trop amers

Ne lisons nos passés
Que dans ce que l’on est
Qu’ils ne puissent compter
Que par ce qu’on en fait

Allez chercher ailleurs
Le gardien de musée
De vos belles rancœurs
De vos vies momifiées

Le passé d’aujourd’hui
N’est plus ce qu’il était
Perclus de nostalgie
Qu’il se repose en paix

Philippe Thivet
(29/12/2015)

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×